Ecole inversée : peut-on apprendre les maths à l’aide de vidéos ?

C’est un phénomène à la mode : beaucoup d’élèves visionnent, chez eux, des vidéos de maths pensant ainsi faire de nombreux progrès. Écueil ou panacée ? Notre analyse.

On assiste à l’émergence de nombreux nouveaux sites de vidéos, comme par exemple les bons profs qui présentent des courtes séquences vidéos sur des thèmes donnés. À première vue, cela semble séduisant : il n’y a plus qu’à se laisser guider par la voix plaisante (ou pas…) de l’orateur.  Mais cette démarche peut se révéler être un leurre si elle n’est pas associée à d’autres. Voyons les avantages et les inconvénients.

Les avantages des cours en vidéo sur le net

Un avantage presque indéniable : le son ! Effectivement, le fait d’entendre des explications au lieu de juste les lire fait travailler la mémoire auditive en complément des autres activités cérébrales. Pour certains individus, cela peut être un plus. L’activité mathématique est complexe et il est bon de jouer sur un maximum de facteurs cognitifs pour réaliser des progrès. Ceci étant dit, les apprenants qui ont besoin du son peuvent également lire un document classique à voix haute : mémorisation garantie ! (Le fait d’énoncer soi-même les choses participant encore plus efficacement à l’acquisition que de les entendre par une tierce personne).

Les inconvénients des cours en vidéo sur le net

Ils sont nombreux, hélas. Mais pas forcément fatals si on en est conscient et que l’on compense par ailleurs par d’autres activités.

  • Comme pour le piège des cours particuliers, il y a un effet pervers : certains élèves s’imaginent que, parce qu’ils ont justement visionné des vidéos, ils n’ont plus rien à apprendre sur le sujet et sont ensuite moins attentifs en classe lorsque leur professeur donne ses explications. Pire, ils peuvent avoir été initiés à une certaine méthode de résolution développée dans l’une de ces vidéos puis rejeter la méthode du professeur de classe car différente (alors que le professeur de classe a souvent de bonnes raisons, dans sa démarche pédagogique, de choisir telle méthode plutôt qu’une autre).
  • Ces sites d’apprentissage en vidéo doivent fournir très rapidement une grande quantité de vidéos afin d’avoir une certaine affluence et crédibilité. On trouve donc beaucoup de vidéos de qualités inégales. Les intervenants sont rarement des professeurs diplômés et on relève souvent des maladresses dans le vocabulaire et les explications voire des erreurs grossières.
  • Enfin, même si le visionnage d’une vidéo peut apporter un complément intéressant, on ne peut se contenter de cela, notamment en ce qui concerne la démarche d’apprentissage en mathématiques. En effet, en mathématiques, pour progresser, il est nécessaire d’être actif. Visionner une vidéo passivement (ou lire un document passivement) ne suffit pas. C’est en étant confronté aux obstacles, aux difficultés, en cherchant en soi quelles stratégies mettre en œuvre pour les contourner que l’on progresse.  Il est donc nécessaire de passer par l’étape « crayon & feuille blanche » en étant seul face à soi-même.
Bilan

On l’a souvent répété ici. La démarche d’apprentissage des mathématiques est une démarche complexe qui doit se composer de différentes activités. La plus importante étant celle où l’on est soi-même en phase d’activité écrite. Les autres supports peuvent apporter un complément mais ils ne peuvent se suffirent à eux-mêmes ! Il est donc indispensable de s’entraîner sur des exercices de difficulté adaptée. Quitte à faire des erreur bien sûr (c’est en se plantant que l’on pousse !). Par exemple, si vous êtes élèves de terminale préparant le baccalauréat, nous vous encourageons à vous « faire les dents » en essayant de résoudre, seuls (du moins dans un premier temps) nos exercices « type-bac ». Ce n’est qu’une fois que vous aurez accompli ce travail que vous pourrez consulter une correction (que ce soit sous forme de vidéo ou sous forme rédigée sur papier) pour confronter vos démarches aux démarches académiques.

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Ecole inversée : peut-on apprendre les maths à l’aide de vidéos ? »

  1. les vidéos peuvent être une bonne façon d’apprendre les maths si on demande aux élèves de réaliser eux-mêmes les vidéos !!!
    La meilleure façon d’apprendre n’est-elle pas d’enseigner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code