Posted on Laisser un commentaire

Calculatrices au BAC 2020

Nous avons déjà longuement discuté du mode examen dans cet article. Chaque année, c’était le même scénario : dans un premier temps, des consignes officielles nous annoncent que le mode examen sera appliqué, créant panique parmi les élèves et provoquant une vague d’achat de matériel ad-hoc. Puis, dans un second temps, ce sont les services d’organisation et d’inspection qui paniquent car la mise en place de ce mode examen est d’une part difficile à organiser et d’autre part risquerait de faire chuter les taux de réussite au baccalauréat…

Mais, cette année, en 2020, nous avons le droit à un effet d’annonce encore plus pervers !
En effet, d’ordinaire, lorsqu’on souhaite interdire les calculatrices à un concours ou à un examen, on stipule clairement sur la page de garde du sujet que : l’usage de toute calculatrice est interdit. Il existe des épreuves ou seules les calculatrices du type collège sont autorisées. Dans ce cas, la page de garde du sujet est également claire en stipulant que : seules les calculatrices type « collège » sont autorisées.

Mais voici, texto, les consignes envoyées aux établissements par les services d’inspection pour la session 2020 :

« Je vous informe qu’il a été décidé à partir de la prochaine session, d’appliquer la circulaire n°2015-178 du 1 octobre 2015 relative à l’utilisation des calculatrices aux examens et concours de l’enseignement et concours de l’enseignement scolaire. Cette réglementation s’applique aux épreuves communes de contrôle continu (E3C) ainsi qu’aux épreuves ponctuelles de tous les examens visés.
Par conséquent, les sujets d’examens et du concours général des métiers à compter de la session 2020 pour lesquels la calculatrice est autorisée devront comporter sur la page de garde la mention suivante :
« L’usage de calculatrice avec mode examen actif est autorisé. L’usage de calculatrice sans mémoire « type collège » est autorisé.».
Cette décision s’applique à toutes les épreuves (ponctuelles terminales, épreuves communes de contrôle continu, contrôle en cours de formation). »
Cette réglementation s’applique dès à présent à toutes les épreuves de mathématiques.

Comment comprendre cette consigne ?
On nous dit que les calculatrices avec un mode examen actif sont autorisées, certes ! Mais on ne nous dit pas que les autres calculatrices sont interdites ! N’est-ce pas une formulation ambiguë ?
Que risquerait un élève qui se présenterait avec une calculatrice n’ayant pas le mode examen ? Sûrement rien puisque le sujet ne l’interdit pas explicitement et ne fait pas plus référence à la circulaire n°2015-178 du 1 octobre 2015…

Comme chaque année, le feuilleton ne fait que commencer et nous attendons les consignes (ou contre-consignes) suivantes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.